Renaturation de la Vallée de la Millière

Réhabilitation de la Maison des abeilles

Durée2021-22
GéographieFrance
Partenaires
  • La Vallée de la Millière Réserve intégrale de biodiversité
Fonds d’attribution
Contexte

Yann Arthus-Bertrand a racheté ce fond de vallée afin de le rendre à la faune et flore sauvages et retrouver la plaine humide qu’il venait admirer enfant. Il a donc décidé de mettre à disposition de l’association de la Vallée de la Millière ce site de 28 ha, d’un très grand intérêt naturaliste qui lui a valu son classement en Zone Naturelle d’Intérêt Faunistique et Floristique, afin d’y mener un projet de renaturation. La renaturalisation ou renaturation désigne les processus par lesquels les espèces vivantes recolonisent spontanément un milieu ayant subi des perturbations écologiques et désigne aussi les opérations d’aménagements et de gestion restauratrice puis conservatoire consistant à retrouver le bon état écologique et paysager de sites que l’on estime dégradés ; Créer une agriculture plus soutenable sur la prairie de pente par des techniques d’agroforesterie et de permaculture ;

Objectif du don

Outre des activités de renaturation, l’association souhaite réhabiliter une partie  de la maison actuelle et son annexe, futurs lieux de vie actifs du site sur 201 m2 (logement, salons, salles polyvalentes, cuisine etc.) afin de faire la promotion et mise en avant de ce lieu pour démontrer et sensibiliser à l’étude de la biodiversité pour le grand public.

Le don a été ciblé sur la réhabilitation de la Maison des Abeilles.

Résultats attendus
  • promouvoir la renaturalisation d’un site de fond de vallée dans la commune des Mesnuls au lieu-dit de la Millière (78) ;
  • permettre l’accueil du public et de scientifiques sur le site.
Partenaires

Projet porté par l’association de la Vallée de la Millière, en partenariat avec l’Université de Saclay (laboratoire Écologie Systématique Évolution) et le Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse. L’ensemble du projet constituera un site démonstrateur de dimension régionale pour le Parc Naturel, à l’attention des élus et gestionnaires d’espaces naturels, ainsi qu’un lieu de sensibilisation du grand public et d’un public plus averti (associations, étudiants en écologie).

Découvrir