PRATIQUES AGRICOLES ET VALORISATION DE LA BIODIVERSITÉ

Protocoles d’étude sur la biodiversité et les pratiques agricoles avec le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) du Périgord-Limousin

Durée2020-2021- un an reconductible
GéographieCharente Limousine, France
Partenaires
  • Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) du Périgord-Limousin
Fonds d’attribution
Contexte

Abeilles solitaires, papillons, vers de terre, limaces et carabes sont des indicateurs très utiles  pour évaluer l’état du milieu et nous renseigner sur la pollinisation, la fertilité des sols ou la lutte contre les ravageurs en milieu agricole. Grace à un don en amont aux programmes nationaux de l’Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB),  la Fondation Primat a contribué au développement d’une application digitale plus facile à manipuler. Cette application, en cours de rodage, va permettre aux écoles et exploitations participantes de transmettre de précieuses informations de terrain vers une base de données nationale gérée par le Museum Nationale d’Histoire Naturelle et de mettre peu à peu en évidence les liens entre les pratiques agricoles et la santé des écosystèmes. 

Stratégie d'intervention

Engagée dans la préservation de l’environnement, la Fondation Didier et Martine Primat, s’implique activement, et ce depuis plusieurs années, dans la mise en place d’inventaires de biodiversité. Grace à ce nouveau partenariat local avec le CPIE Périgord Limousin, la Fondation souhaite accélérer le déploiement de ces indicateurs du vivant sur le Domaine des Etangs (exploitation pilote) et d’autres exploitations ou  écoles participantes de la région Charente Limousine. Elle espère que la diffusion de ces pratiques d’inventaires permettra d’améliorer les connaissances sur l’état du milieu et d’encourager une gestion raisonnée des activités agricoles et humaines qui y prennent place.

Action
  • Les élèves de secondes de la MFR La Péruse, Terres-de-Haute-Charente, participent à des protocoles d’étude sur la biodiversité et les pratiques agricoles, sous la conduite du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) du Périgord-Limousin et dans le cadre des programmes de l’Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB).
  • Selon un protocole bien cadré, des nichoirs sont installés pour compter les abeilles sauvages, des planches en bois pour identifier les mollusques et autres carabes ; des comptages pour les vers de terre et les papillons. Il faut également renseigner la date, la météo du jour…
  • Les écoles et agriculteurs volontaires avec l’aide du CPIE se familiarisent avec l’application et saisissent leurs observations sur le nouveau site de l’OAB.
Résultats attendus
  • L’apprentissage de l’utilisation de application digitale par les exploitations participantes est facilité ainsi que la récolte et la transmission des données  vers la base nationale gérée en partenariat avec la Museum National d’Histoire Naturelle.
  • Ces observations participent à mettre en évidence le lien entre les pratiques agricoles et la santé de nos écosystèmes et d’en faire le suivi.
©
Partenaires

Le CPIE du Périgord-Limousin, est une association loi 1901, reconnue d’intérêt général, créé en 1994.
Dans une vision de l’environnement résolument humaniste, pour la promotion de la citoyenneté, les centres permanents d’initiatives pour l’environnement (CPIE), s’engagent sur les territoires dans le respect de la connaissance scientifique.
Ils agissent dans deux domaines d’activités en faveur du développement durable :
la sensibilisation et l’éducation de tous à l’environnement,
l’accompagnement des territoires au service de politiques publiques et de projets d’acteurs.
Chaque association labellisée CPIE par l’Union nationale est issue d’une initiative citoyenne locale, riche de sa vie associative et de ses professionnels salariés.
Sa connaissance précise de son territoire et de ses enjeux, donne sens et légitimité à son action

Découvrir