Paysans designers, un art du vivant

Une exposition sur les enjeux du design en agriculture au Musée des Arts Décoratifs et du Design (MADD) de Bordeaux

Durée14 juillet 2021 au 17 janvier 2022
GéographieBordeaux, France
Partenaires
  • Le Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux (madd-bordeaux)
  • Université Domaine du Possible
Fonds d’attribution
Résumé

L’industrialisation du XXe siècle a profondément transformé nos sols et nos campagnes pour nourrir le plus grand nombre selon des méthodes qui sont aujourd’hui réinterrogées de toutes parts. L’alimentation est devenue un domaine terriblement complexe et débattu ; du sol à l’assiette, de multiples processus sont à l’œuvre pour nourrir une population mondiale en pleine expansion.

Le Musée des Arts décoratifs et du Design (MADD) de Bordeaux nous invite à découvrir à travers son exposition « Paysans designers, un art du vivant » en quoi le design participe à repenser la relation de l’homme avec la nature. En partenariat avec l’Université du Domaine du Possible, le réseaux des grandes fermes en transition agroécologiques et avec le soutien de la Fondation Primat, l’exposition montre de nouveaux espaces de réflexion et de contribution du design à l’agriculture au moment où celle-ci se questionne et s’engage dans des évolutions et de nouvelles approches plus respectueuses des écosystèmes et du vivant. Inaugurée le 14 juillet 2021, l’exposition est ouverte au public jusqu’en janvier 2022.

Contexte et Action

A l’ére de l’agriculture industrielle et des marchés mondialisés, les paysans font face à de nombreux défis économiques et environnementaux. Parmi eux une nouvelle génération de « paysans-chercheurs » issues d’horizons variés expérimentent de nouvelles pratiques et paradigmes. À la manière des designers, ils inventent des processus innovants pour produire en prenant en compte de l’impact sur l’environnement avec des outils, qu’ils n’hésitent pas à réinventer pour les adapter aux spécificités locales.

L’exposition Paysans designers, un art du vivant  met en évidence les différentes échelles de culture et de production possibles et nous invite à sarrêter sur les choix de paysages modelés par l’homme que chacune d’entres elles impliquent. Au fil des salles, l‘exposition nous interroge sur le rapport aux sols, aux cycles et rythmes des écosystèmes,  à la biodiversité, à l’alimentation et à l’apparence de nos campagnes. Elle donne la parole à une nouvelle génération de paysans souvent non issus du milieu agricole qui revendiquent de réinventer les manières de faire et de pratiquer l’agriculture selon des scénarios plus désirables.
Cette exposition s’est construite avec le précieux soutien d’un comité scientifique :
► François Bauchet, designer.
► Gilles Boeuf, biologiste, président du conseil scientifique de l’Agence française pour la biodiversité.
► Saskia Caracciolo, éditorialiste pour Regain Magazine.
► Marc Dufumier, ingénieur agronome, docteur en géographie, professeur honoraire et directeur de la chaire
d’agriculture comparée et de développement agricole à AgroParisTech
► Dominique Marchais, scénariste et réalisateur de Le temps des grâces (2009), La ligne de partage des eaux (2014),
Nul homme n’est une île (2018).
► Félix Noblia, éleveur et paysan-chercheur (Ferme Larrous à Bergouey-Viellenave) et vice-président de
l’association Fermes d’Avenir.
► Madina Querre, docteur en anthropologie et présidente du Biotope Festival à Saint-Emilion (33).
► Émilie Rousselou, directrice de l’Université Domaine du Possible.

Une riche programmation de visites de fermes et de vignobles est également proposée en collaboration avec les paysans, les vignerons, les éleveurs et les maraîchers rencontrés dans toute la région de Bordeaux et au-delà, et désireux de partager leurs processus innovants.

Stratégie d'intervention

La Fondation a souhaité soutenir  l’exposition « Paysans designers, un art du vivant »  afin de mettre en lumière  plus particulièrement les travaux de l’IDRRI sur des systèmes alimentaires durables (ten years for agroecology), les pilotes et recherches de l’Université Domaine du Possible, le réseau des grandes fermes et domaines en transition agroécologique, et les publications relatives à ces propositions.

La contribution a permis de soutenir les segments suivant de l’exposition :

  • La scénographie de la section « Outils pour une transition agroécologique »
  • Une vidéo sur un cas d’étude : le Domaine du Possible
  • Une sélection d’outils pour une transition agroécologique (ces outils seront donnés à l’issue de l’exposition à l’Université Domaine du Possible pour leurs formations)
  • Une présentation interactive de la carte des grandes fermes et domaines en transition agroécologique.
  • Dans la Section « Dessiner le paysage » : la signalétique et l’impression d’illustrations issues de l’ouvrage « Demain, une Europe agroécologique ».
  • Une Journée table ronde le 23 septembre 2021 et présentation de l’ouvrage à paraitre chez Actes Sud « Demain, une Europe agroécologique » également soutenu par la Fondation Primat.
Résultats Attendus
  • L’exposition a pour enjeu de présenter une nouvelle génération de paysans qui cherchent à nous nourrir tout en régénérant les sols et les écosystèmes, plutôt qu’en les exploitant. Une façon d’agir également sur le réchauffement climatique.
  • Il s’agit d’exposer des aventures, des projets, des scénarios qui donnent envie. L’enjeu est d’imaginer et de révéler les pistes d’un monde désirable, et possible.
  •  Une programmation de visites hors les murs vise également à mettre en valeur la construction d’un réseau européen de grands domaines et de grandes fermes en transition agroécologique, une initiative portée par l’Université Domaine du Possible, soutenue la Fondation Didier et Martine
    Primat. Ces fermes et domaines ont pour principes communs la certification en agriculture biologique ; le développement de pratiques agroécologiques ; la participation à l’autonomie alimentaire de leur territoire ; l’installation en zones
    écologiques protégées ou en cours de régénération ; un style de vie viable.
© TYFA- IDDRI
Partenaires

Le Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux (madd-bordeaux) développe une programmation conséquente faisant dialoguer arts décoratifs et design. Au cœur de Bordeaux, le madd-bordeaux est une fenêtre ouverte sur le monde et un miroir de ses métamorphoses. Le musée se donne pour rôle d'accueillir les artistes et les designers qui savent mieux que personne nous sensibiliser aux bouleversements que vit actuellement notre société. Un des rôles du design étant, en effet, d'accompagner et de rendre visibles ces mutations.

L’université Domaine du Possible est située dans une ferme de 136 hectares consacrée à la recherche et la formation, entre Crau et Camargue à 15 kilomètres d’Arles. Sa création a pour but de répondre à l’urgence d’un changement de modèle agricole et alimentaire et en particulier accroître l’approvisionnement issu de l’agroécologie. L’université étudient notamment la meilleure articulation possible au sein d’une activité de polyculture élevage, entre les différents ateliers agricoles. Les formations et programmes de recherches ont pour but de sensibiliser à l’agroécologie et son changement d’échelle.

Découvrir