Un avenir commun entre pratiques agricoles et valorisation de la biodiversité?

Abeilles solitaires, papillons, vers de terre, limaces et carabes sont des indicateurs très utiles  pour évaluer l’état du milieu et nous renseigner sur la pollinisation, la fertilité des sols ou la lutte contre les ravageurs en milieu agricole.

Mardi 15 juin, les 22 élèves de secondes de la MFR La Péruse, Terres-de-Haute-Charente, se sont rendus au Domaine des Etangs (Massignac – Charente) pour participer à des protocoles d’étude sur la biodiversité et les pratiques agricoles, sous la conduite du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) du Périgord-Limousin et dans le cadre des programmes de l’Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB). Ces journées de partage de connaissances et d’études avec les lycéens de la région ont reçu le soutien de la Fondation Didier et Martine Primat.

Soucieuse de démocratiser la mise en pratique des inventaires de biodiversité en milieu agricole, la Fondation Primat a permis, grâce à un don en amont aux programmes nationaux de l’OAB,  le développement d’une application digitale plus facile à manipuler. Cette application, en cours de rodage, va permettre aux écoles et exploitations participantes de transmettre de précieuses informations de terrain vers une base de données nationale gérée par le Museum Nationale d’Histoire Naturelle et de mettre peu à peu en évidence les liens entre les pratiques agricoles et la santé des écosystèmes.

Le Domaine des Etangs à Massignac en Charente Limousine, conscient de sa responsabilité envers les générations futures, s’engage à transmettre des écosystèmes naturels à l’équilibre, ou restaurés. Le déploiement de ces indicateurs du vivant sur le Domaine des Etangs et sur d’autres exploitations participantes est un pas important pour mieux connaître l’état du milieu et encourager une gestion raisonnée des activités agricoles et humaines qui y prennent place.

Partager
En savoir plus